www.faune-touraine.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Les partenaires
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Données et analyses
       - 
Alouette lulu 16-20
       - 
Busard cendré 11-20
       - 
Chevêche d'Athéna 16-20
       - 
Effraie des clochers 16-20
       - 
Circaète Jean-le-Blanc 15-20
       - 
Cochevis huppé 16-20
       - 
Pie-grièche écorcheur 12-20
       - 
Fauvette pitchou 13-20
       - 
Cisticole des joncs 13-20
       - 
Moineau friquet 11-18
       - 
Moineau friquet 17-20
       - 
Rougequeue à front blanc 15-20
       - 
Ecureuil roux 12-20
       - 
Fouine 16-20
       - 
Martre des pins 16-20
       - 
Loutre d'Europe 15-20
       - 
Rainette verte 12-20
 - 
Les galeries
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles et des codes atlas
    - 
Foire aux questions
  Statistiques d'utilisation
Atlas faune en Indre-et-Loire
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
La faune de votre commune
 - 
Cartes de présence faunistique
Mode d'emploi
 - 
Débuter avec Faune Touraine
 - 
Guide d'attribution des codes atlas
Autres sites Visionature
 - 
Faune France
 - 
Sites régionaux voisins
 - 
Oiseaux des jardins
Synthèses et publications
 - 
Synthèses ornithologiques trimestrielles
 - 
Dates d'arrivée et de départ des migrateurs
 - 
Le P'tit Grav'
 - 
Le Comité d'Homologation Régional du Centre (CHR Centre)
Règles à respecter
 - 
Code de conduite
 - 
Code de déontologie
Les liens

Pie-grièche écorcheur 2012 - 2020

Migratrice stricte, la « PGE » nous revient aux premiers beaux jours du mois de mai avant de repartir dans ses quartiers africains dès la fin du mois de juillet. Espèce emblématique des milieux prairiaux, la Pie-grièche écorcheur est l’oiseau du bocage et des haies basses d’épineux, où elle empale parfois ses proies sur des « lardoirs ». Mi-passereau mi-prédateur, elle dépend essentiellement de gros insectes pour s’alimenter mais ne délaisse pas les petits vertébrés tels que les reptiles, les jeunes oiseaux ou encore les micromammifères.

En France, l’espèce connait dans certaines localités des fluctuations importantes de ses populations, principalement en raison des modifications profondes du paysage rural. La Touraine avec sa vaste mosaïque agricole accueille de son côté de nombreux individus répartis inégalement sur l’ensemble du département.

Période:
Du mardi 1 mai 2012 au jeudi 15 octobre 2020
Permalien:
Observations
Photo aérienne
Nombre de contributions quotidiennes

Ligue pour la Protection des Oiseaux Touraine - 148, rue Louis Blot - 37540 Saint-Cyr-sur-Loire - 02 47 51 81 84 - touraine@lpo.fr
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2020