www.faune-touraine.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Les partenaires
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Données et analyses
       - 
Milan royal 23-24
       - 
Alouette lulu 16-24
       - 
Chevêche d'Athéna 16-24
       - 
Effraie des clochers 16-24
       - 
Élanion blanc 20-24
       - 
Cisticole des joncs 13-24
       - 
Cochevis huppé 16-24
       - 
Fauvette pitchou 13-24
       - 
Moineau friquet 11-24
       - 
Moineau friquet 17-24
       - 
Ecureuil roux 12-24
       - 
Hérisson d'Europe 20-24
       - 
Rainette verte 12-24
       - 
Vulcain 21-24
 - 
Les galeries
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles et des codes atlas
    - 
Foire aux questions
  Statistiques d'utilisation
Atlas faune en Indre-et-Loire
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
La faune de votre commune
 - 
Cartes de présence faunistique
Mode d'emploi
 - 
Débuter avec Faune Touraine
 - 
Guide des codes Atlas
Conditions d'utilisation
 - 
Code de conduite
 - 
Conditions Générales d’Utilisation (CGU) v10/05/2012
 - 
Conditions Générales d’Utilisation (CGU) v//2022
Synthèses et publications
 - 
Synthèses ornithologiques trimestrielles
 - 
Le P'tit Grav'
 - 
Dates d'arrivée et de départ des migrateurs
Enquêtes et Atlas
 - 
Oiseaux de France (ODF)
Bases de données naturalistes
 - 
Faune France
 - 
Oiseaux des jardins
 - 
Nature’O’Centre
 - 
Bases étrangères
Associations protection nature
 - 
Autres associations
Les liens

Toutes les nouvelles
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 130
 
jeudi, 1. février 2024
Apéro Faune : programme du mois de février

Les Apéro-Faune sont de nouveaux rendez-vous, organisés les trois premiers lundis de chaque mois, de 18h à 18h30-40, pour traiter d'un sujet relatif à Faune-France. Il peut s'agir de thématiques très pratiques, techniques ou plus générales, mais aussi de séances de questions/réponses.

Pour le mois de février, nous vous proposons les sujets suivants : 

Lundi 5 février - les sites miroirs : une évolution, pas une révolution. Le réseau Faune-France est actuellement en cours de modernisation. Nous vous expliquons le pourquoi, le comment et le planning des travaux envisagés. Lien de connexion : <<ici>>

Lundi 12 février - NaturaList : saisir vite et bien. Connaissez-vous les astuces qui vous permettent de saisir rapidement vos observations, sur le terrain, avec l'appli NaturaList ? Nous vous proposons une petite démonstration. Lien de connexion <<ici>>

Lundi 19 février - le STOC, c'est chic. En place depuis plusieurs décennies, le Suivi temporel des oiseaux communs, conjointement piloté par le MNHN et la LPO, est un programme de science participative expert d'une importance capitale pour évaluer l'état de santé des populations d'oiseaux, et plus globalement de notre environnement. Cet Apéro-Faune est présenté par notre coordinatrice nationale. Lien de connexion : <<ici>>

Les enregistrements des Apéro-Faune de janvier et février seront accessibles via des liens proposés dans l'annonce du menu du mois de mars.

Grand merci pour vos retours suite à notre première session !

posté par Clément Delaleu
 
jeudi, 25. janvier 2024
Le premier rendez-vous des Apéro-Faune lundi prochain !

L'équipe de Faune France est heureuse de vous inviter lundi 29 janvier, de 18h à 18h30, à notre premier Apéro-Faune. Au programme de ce premier rendez-vous : Faune France : la vie de vos données. 

 

Découvrez l'architecture des outils VisioNature en suivant le parcours de vos observations, de la collecte à la valorisation.

Connectez-vous en cliquant << ici >>

posté par Clément Delaleu
 
jeudi, 25. janvier 2024
Oiseaux
27 & 28 janvier 2024 - comptage national des oiseaux des jardins

Pour la 12ème année consécutive, la LPO et le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) invitent les citoyens à participer au comptage national des oiseaux des jardins. Le principe est simple : compter durant 1h les oiseaux de son jardin ou d’un parc public pendant le dernier week-end de janvier. Chaque année ces données vont s’ajouter à celles des années précédentes pour permettre d’en apprendre d’avantage sur ces « oiseaux communs ». Cette opération de sciences participatives est un moyen simple et concret de rendre les citoyens acteurs de la connaissance et de la protection de l’avifaune française des parcs et jardins.

De plus en plus de participants chaque année !

Ce sont chaque année de plus en plus de personnes qui prennent part à cette opération. L'année 2023 n'a pas dérogé à la règle avec une progression de +17% du nombre de jardins mobilisés (28 186) et de +11% du nombre de données collectées (241 462 données)*. Nous espérons que l'année 2024 continuera dans cette lancée.

Comment faire ?

Rassurez-vous, il n’est pas nécessaire d’être un expert ! Il suffit d’avoir un peu de temps, d’aimer regarder ce qu’il se passe dans son jardin et de savoir compter. Facile !

  • Choisir un jour d’observation, samedi 27 ou dimanche 28 janvier, et un créneau d’1h, idéalement en fin de matinée ou début d’après-midi, lorsque les températures sont un peu plus chaudes et les oiseaux plus actifs ;
  • Trouver un lieu d’observation, un jardin ou un balcon, à la ville ou en campagne. Un parc public peut également servir de lieu d’observation ;
  • Compter et noter durant 1 heure tous les oiseaux qui visitent le jardin. Pour les reconnaitre plus facilement, des fiches sont disponibles sur le site de l’Observatoire ainsi qu’une fiche d’aide pour le comptage (à ne pas renvoyer !);
  • Transmettre les données sur le site de l’Observatoire des oiseaux des jardins : www.oiseauxdesjardins.fr.

Un problème technique ?

Pour tout problème technique avec le site (inscription, saisie de données…) nous vous invitons à consulter le Guide d’aide à la participation. Lisez-le attentivement, vous y trouverez certainement la solution à votre problème. Sinon rendez-vous dans la Foire aux questions 

Mais quelle est cettte espèce ?

Pour vous aider à identifier les oiseaux des jardins plus facilement et à limiter les confusions entre espèces, voici deux documents :

L’équipe animatrice du programme reste également à la disposition des participants pour les aider à identifier les oiseaux observés en envoyant de simples photos à : oiseauxdesjardins@lpo.fr.

A bientôt !

* Le bilan détaillé du comptage de janvier 2023 est encore en cours de finalisation.

posté par Clément Delaleu
 
lundi, 8. janvier 2024
Dispos pour nos Apéro-Faune ?

L'équipe de Faune-France est heureuse de vous inviter à nos Apéro-Faune, des rendez-vous pratiques pour mieux connaître Faune-France et NaturaList. Au programme de nos premières sessions, qui auront lieu les lundis de 18 à 18h30 : 

Janvier

  • 29/01 - Faune-France : la vie de vos données. Vous pourrez vous connecter en cliquant << ici >>.

Février

  • 05/02- Sites miroirs : une évolution, pas une révolution ;
  • 12/02 - Saisir vite avec NaturaList ;
  • 19/02 - STOC : créer votre carré et saisir vos observations ;

Mars

  • 04/03 - Du bon usage des codes atlas ;
  • 11/03 - Liste complètes, pourquoi, comment ?18/03 - On vous explique comment saisir/modifier vos observations.

N'oubliez pas les cahouettes !

© Cécile Rousse

posté par Clément Delaleu
 
jeudi, 14. décembre 2023
Mon Faune local va faire peau neuve dans les prochains jours !

Dans le cadre de la modernisation du réseau des portails naturalistes Faune, les anciens portails locaux vont être remplacés par une nouvelle génération d’outils, les sites miroirs.

Le réseau Faune se compose actuellement de 38 bases locales indépendantes, mais compatibles. La maintenance de ce système est aujourd’hui devenue très complexe. L’énergie investie dans la seule gestion de la compatibilité de toutes ces bases de données pénalise nos capacités à moderniser rapidement nos outils et à investir dans les développements de demain, attendus par tous les utilisateurs.

Face à ce constat, le Comité de pilotage de Faune-France a validé l’option consistant à développer des sites miroirs de Faune-France pour remplacer les anciens portails locaux. Sans entrer dans les détails, il s’agit d’avoir une base nationale unique et des portails d’accès locaux qui y sont connectés.

Un changement de perspective

C’est aussi en pensant à vous vos habitudes et vos attentes, que cette nouvelle approche a été imaginée. Quel que soit votre site Faune de prédilection, vous y retrouverez désormais l’ensemble de vos observations. C’est vous, en tant qu’utilisateur, qui allez définir le contour de votre portail, tout en bénéficiant des outils modernisés de Faune-France. Il vous sera possible de consulter ou de saisir des données dans plusieurs régions, de choisir quelles espèces s’afficheront sur votre portail, etc…

Donc, pas de révolution, mais une évolution.

Elément important, cette modernisation n’engendre aucun changement majeur pour l’utilisateur. Identifiants, modules de saisie et de consultation demeurent parfaitement inchangés. Aucun besoin donc de créer de nouveaux comptes ils seront transférés automatiquement!

Les portails de nouvelle génération, tels que déployés aujourd’hui, sont des miroirs de Faune-France. Après leur mise en ligne, ils poursuivront leur évolution vers toujours plus d’adaptations aux besoins des utilisateurs et des associations locales, permettant à la fois de disposer d’une vision nationale et de faciliter l’indispensable animation locale.

Vous serez averti avant la mise en ligne de ce nouveau portail!

 

Photo : Accouplement de Gazés Aporia crataegi© Ph. Jourde

posté par Henri Forest
 
lundi, 11. décembre 2023
Oiseaux
ALERTE grippe aviaire : recommandations en cas de découverte de cadavres d’oiseaux

Début décembre, la France vient d'élever son niveau de risque à "Elevé" concernant le virus de l'influenza aviaire hautement pathogène. En effet, en plus d'élevages, plusieurs cas positifs d'oiseaux sauvages ont déjà été relevés sur le térritoire, notamment des Grues cendrés dans la Meuse et en Camargue ainsi qu'un Goéland argenté dans le Morbihan. l'Office Français de la Biodiversité (OFB) recommande aux usagers de la nature de lui signaler toute mortalité d'oiseaux sauvages sans cause évidente.

En cas de découverte, plusieurs recommandations s'imposent :

  • Ne pas toucher aux cadavres, au risque de propager la maladie ;
  • Prendre des photos et mémoriser précisément leur localisation ;
  • Saisir vos données sur faune-Touraine en complétant le module "mortalité/blessure" et en précisant en commentaire le signalement à l'OFB ;

 

Merci de votre vigilance

 

Plus d'infos :

 

FAQ Grippe aviaire

 

Fiche médiation maladie

posté par Clément Delaleu
 
mercredi, 22. novembre 2023
Oiseaux
Bilan du comptage Wetlands 2023

Avec près de 1 500 contributeurs, 250 organisations participantes, une soixantaine de coordinateurs locaux et plus de 500 zones humides inventoriées, le comptage des oiseaux d'eau de la mi-janvier constitue un observatoire de la biodiversité sans égal au plan européen.

Retrouvez sans attendre la synthèse 2023 et ses deux annexes relatives aux fiches espèces (fichier compacté) et aux Limicoles côtiers.

posté par Julien Présent
 
mardi, 14. novembre 2023
Oiseaux
Appel à bénévoles - Le Suivi Hivernal des Oiseaux Communs débute bientôt !

Comme son nom l’indique, le Suivi Hivernal des Oiseaux des Communs consiste à suivre les populations d’oiseaux communs pendant la période hivernale. Il permettra d’observer des tendances des populations d’oiseaux en hiver et de proposer des indicateurs, comme c’est le cas pour les oiseaux nicheurs, de confirmer des tendances observées et d’appuyer les travaux sur l’impact des changements globaux sur les oiseaux.

Ce programme s’adresse aux personnes capables d’identifier à vue ou au cri la majorité des espèces d’oiseaux communs.

Deux passages sont à effectuer :

  • le premier entre le 1er et le 31 décembre 2023
  • le second entre le 1er et le 31 janvier 2024

Avec un intervalle de 2 semaines minimum entre les deux.

Retrouvez toutes les informations nécessaires à la préparation de votre saison.

Inscription auprès de votre référent en Indre-et-Loire

Didier BARRAUD appollonusbarraud@free.fr

Roitelet triple-bandeau © Henri Forest

posté par Henri Forest
 
jeudi, 9. novembre 2023
Mon Faune local fait peau neuve !

Dans le cadre de la modernisation du réseau des portails naturalistes Faune, les anciens portails locaux vont être remplacés par une nouvelle génération d’outils, les sites miroirs.

Le réseau Faune se compose actuellement de 38 bases locales indépendantes, mais compatibles. La maintenance de ce système est aujourd’hui devenue très complexe. L’énergie investie dans la seule gestion de la compatibilité de toutes ces bases de données pénalise nos capacités à moderniser rapidement nos outils et à investir dans les développements de demain, attendus par tous les utilisateurs.

Face à ce constat, le Comité de pilotage de Faune-France a validé l’option consistant à développer des sites miroirs de Faune-France pour remplacer les anciens portails locaux. Sans entrer dans les détails, il s’agit d’avoir une base nationale unique et des portails d’accès locaux qui y sont connectés.

Un changement de perspective

C’est aussi en pensant à vous vos habitudes et vos attentes, que cette nouvelle approche a été imaginée. Quel que soit votre site Faune de prédilection, vous y retrouverez désormais l’ensemble de vos observations. C’est vous, en tant qu’utilisateur, qui allez définir le contour de votre portail, tout en bénéficiant des outils modernisés de Faune-France. Il vous sera possible de consulter ou de saisir des données dans plusieurs régions, de choisir quelles espèces s’afficheront sur votre portail, etc…

Donc, pas de révolution, mais une évolution.

Elément important, cette modernisation n’engendre aucun changement majeur pour l’utilisateur. Identifiants, modules de saisie et de consultation demeurent parfaitement inchangés.

Les portails de nouvelle génération, tels que déployés aujourd’hui, sont des miroirs de Faune-France. Après leur mise en ligne, ils poursuivront leur évolution vers toujours plus d’adaptations aux besoins des utilisateurs et des associations locales, permettant à la fois de disposer d’une vision nationale et de faciliter l’indispensable animation locale.

Photo :  Faucon Pèlerin © Jean-Michel Thibault

posté par Clément Delaleu
 
mardi, 7. novembre 2023
Oiseaux
Tempêtes Ciaran et Domingos : des oiseaux marins déportés en nombre jusqu'en Touraine
Les tempêtes sont un phénomène courant à l'automne sur les côtes d'Europe de l'Ouest. De fortes dépressions circulant sur l'Atlantique engendrent des vents violents sur le littoral et jusqu'à plusieurs centaines de kilomètres à l'intérieur des terres. Des oiseaux marins se retrouvent alors pris dans ces tempêtes et déportés loin des rivages marins, jusqu'à notre département situé à plus de 200 kilomètres de la mer.
 
Étrangement ces phénomènes météorologiques produisent des effets différents d'une fois sur l'autre. Ainsi, en 2022, une succession de tempêtes avait entrainé l'observation de nombreuses mouettes tridactyles en Touraine, pour la plupart épuisées, voire mourantes. Suite aux tempêtes Ciaran et Domingos de ces derniers jours, ce sont des océanites culblanc qui ont été poussées jusqu'à la Touraine en nombre exceptionnel. Ainsi, la journée du 5 novembre a vu à elle seule l'observation d'au moins 13 individus de cette espèce rarissime dans le département, qui n'avait donné lieu qu'à une seule mention jusqu'à présent. Les oiseaux étaient visibles souvent dans de bonnes conditions sur les plans d'eau, la Loire et même au milieu des champs à Saint-Épain ! Un individu a également été trouvé mort dans un jardin de Ballan-Miré.
 
Quelques autres espèces pélagiques accompagnaient ces océanites dans leur mésaventure. On a ainsi pu comptabiliser l'observation de 4 phalaropes à bec large en quelques jours dont un groupe record de 3 individus sur la Loire à Candes-Saint-Martin, plusieurs sternes pierregarins à des dates record pour le département et même quelques sternes arctiques, ainsi que quelques mouettes pygmées et aussi une mouette tridactyle.
 
Même si leur sort n'est pas très enviable, les oiseaux marins déportés par les tempêtes ont au moins l'intérêt de permettre aux ornithologues des départements de l'intérieur des terres d'améliorer leur ordinaire en s'émerveillant devant des espèces qu'ils n'ont pas l'habitude de voir et de cocher sur leurs listes locales !

Photo : océanite culblanc, Lac de la Bergeonnerie, Tours © Didier Sallé

posté par Julien Présent
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 130

Ligue pour la Protection des Oiseaux Centre-Val de Loire - 148, rue Louis Blot - 37540 Saint-Cyr-sur-Loire - 02 47 51 81 84 Pour toute question concernant le site merci d'adresser votre message à faune.touraine@lpo.fr
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2024