www.faune-touraine.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Les partenaires
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Données et analyses
       - 
Alouette lulu 16-21
       - 
Busard cendré 11-21
       - 
Chevêche d'Athéna 16-21
       - 
Effraie des clochers 16-21
       - 
Circaète Jean-le-Blanc 15-21
       - 
Élanion blanc 20-21
       - 
Cisticole des joncs 13-21
       - 
Cochevis huppé 16-21
       - 
Huppe fasciée 20-21
       - 
Pie-grièche écorcheur 12-21
       - 
Fauvette pitchou 13-21
       - 
Moineau friquet 11-18
       - 
Moineau friquet 17-20
       - 
Rougequeue à front blanc 19-21
       - 
Ecureuil roux 12-21
       - 
Hérisson d'Europe 20-21
       - 
Rainette verte 12-21
 - 
Les galeries
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles et des codes atlas
    - 
Foire aux questions
  Statistiques d'utilisation
Atlas faune en Indre-et-Loire
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
La faune de votre commune
 - 
Cartes de présence faunistique
Mode d'emploi
 - 
Débuter avec Faune Touraine
 - 
Guide des codes Atlas
Conditions d'utilisation
 - 
Code de conduite
 - 
Code de déontologie
Synthèses et publications
 - 
Synthèses ornithologiques trimestrielles
 - 
Le P'tit Grav'
 - 
Dates d'arrivée et de départ des migrateurs
Enquêtes et Atlas
 - 
Oiseaux de France (ODF)
Bases de données naturalistes
 - 
Faune France
 - 
Oiseaux des jardins
 - 
Nature’O’Centre
 - 
Bases étrangères
Associations protection nature
 - 
Associations LPO
 - 
Autres associations
Crédits photographiques
 - 
Liste des photographes
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 98
 
jeudi 10 juin 2021
Résultats du comptage de printemps des oiseaux des jardins

Le traditionnel comptage des oiseaux des jardins se tenait cette année les 29 et 30 mai. Ce sont 72 jardins qui ont participé à l'évènement en Touraine, ce qui est un peu moins que le record de 79 de 2020 qui s'expliquait par l'engouement pour les oiseaux des jardins qu'avaient provoqué deux mois de confinement total survenus juste avant.

Au total, ce sont 576 données de 1 485 oiseaux qui ont été collectées, soit 20,6 individus par jardin ce qui est conforme à la moyenne habituelle.

Le trio de tête des espèces les plus notées reste le même qu'en 2020 mais dans un ordre différent, à peu de choses près il est vrai. Le moineau domestique arrive en premier avec 52 jardins représentés (72 %), suivi du merle et du pigeon ramier ex-aequo, avec 51 jardins chacun (71 %). Les plus chanceux auront pu observer la huppe fasciée (4 jardins, 6 %), le loriot d'Europe (3 jardins, 4 %) ou l'hypolaïs polyglotte (2 jardins, 3 %) entre autres.

Merci à tous et rendez-vous en janvier 2022 pour le comptage des oiseaux des jardins en hiver !

posté par Julien Présent
 
dimanche 30 mai 2021
Oiseaux
Oiseaux de France en ligne

Oiseaux de France, le nouveau portail dédié à l’Atlas des oiseaux de France est en ligne.

Rendez-vous sur https://www.oiseauxdefrance.org.

Ce portail évolutif permet de suivre l’avancée des prospections ornithologiques, leur niveau de complétude, de dresser la carte de répartition de chaque espèce et d’établir la liste de celles observées dans chaque maille.

À terme, le portail s’enrichira des contributions des territoires d’outremer et comprendra des fiches détaillées pour chaque espèce française.

 

posté par Benjamin Griard
 
jeudi 20 mai 2021
Oiseaux
29 & 30 mai 2021 : week-end national de comptage des oiseaux des jardins

Le comptage de mai 2020 avait vu son nombre de participants exploser, certainement sous l’effet du confinement, avec près de 4 000 jardins impliqués dans cette opération. Du jamais vu pour le comptage de printemps. Nous espérons que celle année il en sera de même et que les vocations d’ornithologues amateurs créées en 2020 se confirmeront. Alors prêt(e)s à battre le record ? 

Il s’agit de compter durant 1h les oiseaux de son jardin, soit le samedi, soit le dimanche puis d’enregistrer ses observations sur le site en ligne. Cette opération permet chaque année d’évaluer la richesse écologique des jardins et d’effectuer un suivi des populations d’oiseaux communs durant la saison de reproduction.

Comment faire ?

  • Choisir un jour de comptage, soit le samedi 29, soit le dimanche 30.
  • Trouver le lieu ! Idéalement un jardin, public ou privé, pas d’importance ! Il vous est aussi possible de participer si vous ne possédez qu’un balcon ou une cour.
  • Observer et noter durant 1h tous les oiseaux qui se posent dans votre jardin. Le créneau horaire d'observation est libre, à vous de le choisir en privilégiant la matinée, moment où les oiseaux sont le plus actifs en cette période. Pour chaque espèce, ne dénombrez que l'effectif maximum d’oiseaux observé simultanément et ne comptez pas les oiseaux observés simplement en vol.
  • Saisir vos observations sur le site de l'Observatoire. Si vous n'êtes pas encore inscrit(e), cela ne vous prendra que quelques petites minutes. N’hésitez pas à consulter le  Guide détaillé d’aide à l’inscription et à la saisie de donnéesen cas de difficultés.

Quelles espèces d’oiseaux vous pouvez observer en cette période ?

Même s’ils fréquentent les jardins en moins grand nombre que durant l’hiver, la quantité d’espèces observables reste importante. Mais il faut être attentif et bien ouvrir l’œil, car en cette période de reproduction les oiseaux se font physiquement plus discrets. Ils sont par contre beaucoup plus bruyants, marquage de territoire oblige !

Les années précédentes, lors du même comptage, se sont en moyenne 21 oiseaux qui ont été observés dans les jardins participants (découvrez les résultats complets du comptage de mai 2020 dans le bilan détaillé), avec en tête le Moineau domestique, le Merle noir, l’Étourneau sansonnet et la Tourterelle turque. Mais en cette période les participants peuvent espérer observer des espèces encore plus variées, comme la Mésange bleue, le Rougequeue noir, le Pinson des arbres, mais aussi des espèces typiquement estivales comme la Huppe fasciée, le Rougequeue à front blanc ou les Hirondelles, rustiques ou de fenêtres. Ces espèces ne sont présentes chez nous que durant la belle saison alors profitez de ce comptage pour savoir si certaines d’entre elles fréquentent votre jardin.

À noter, toutes les espèces observées posées doivent être signalées, qu’il s’agisse d’une espèce commune comme le Pigeon ramier ou plus discrète comme la fauvette à tête noire.

Prêt(e)s à battre le record de 2020 et à franchir la barre des 5 000 participants ? Rendez-vous au jardin les 29 & 30 mai 2021. Bon comptage à toutes et à tous !

Pour vous aider :

Vous pouvez retrouver nos fiches d’identification des espèces.

N’hésitez pas à consulter nos fiches confusions, afin d’éviter les erreurs d’identification entre les espèces proches.

Si malgré cela vous rencontrez un problème pour l’identification d’un oiseau, envoyez une photo à l'adresse de l'Observatoire (oiseauxdesjardins@lpo.fravant le 15 juin 2021. Nous vous aiderons à l'identifier afin de pouvoir l'ajouter à la liste des espèces observées ce week-end !

posté par Henri Forest
 
vendredi 23 avril 2021
1.000.000 de données !

Le 18 avril dernier votre portail favori a franchi la barre historique du million de données symbolisant ainsi 10 années de contribution progressive depuis son ouverture en 2012. A ces données contemporaines s'ajoutent également l'intégration d'observations issues d'archives associatives permettant ainsi un plus grand recul sur les connaissances naturalistes de votre département.

Ces témoignages recueillis de manière bénévole ou salariée, protocolée ou opportuniste, régulière ou occasionnelle, concourent tous à l'étude, la meilleure connaissance et prise en compte de la biodiversité par la LPO Touraine. Toute l'équipe de validateurs et administrateurs de Faune-Touraine vous adresse ainsi ses plus chaleureux remerciements et vous donne rendez-vous pour le second million !

Cette observation de perdrix grise à Ligré (Marie-Christine et Loïc Troncin-Batard) est la millionième donnée enregistrée sur Faune-Touraine. Félicitations à eux ! 

Photo: Perdrix grises © Pierre Réveillaud

posté par Pierre Réveillaud
 
lundi 5 avril 2021
Oiseaux
Tout savoir sur Oiseaux de France
posté par Henri Forest
 
jeudi 28 janvier 2021
Oiseaux
Comptage national Oiseaux des jardins : weekend du 30 au 31 janvier 2021

Pour la 9e année consécutive, la LPO et le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) vous invitent à participer au comptage national des oiseaux des jardins.

Quand ? Durant le weekend du 30 au 31 janvier 2021.

Où : Dans votre jardin (balcon, jardin, parc munipal...) qui aura été préalablement décrit sur www.oiseauxdesjardins.fr

Comment ? Il s’agit d'identifier et de dénombrer durant une heure tous les oiseaux de son site d'observation. On ne retient, pour chaque espèce, que le chiffre maximal d'oiseaux observés simultanéement et uniquement présents durant la période d'observation.

Si à votre mangeoire, votre record est de 5 Mésanges charbonnières observées en même temps, le chiffre retenu pour le comptage sera donc 5.

Qui ? Tous les contributeurs à Faune-France peuvent prendre part au comptage, débutants comme experts. Ces derniers peuvent d'ailleurs transformer leur inventaire en liste complète, si toutes les espèces observées ont été notées.

Pour tout éventuel problème technique, nous vous invitons à consulter le Guide d’aide à la participation. Lisez-le attentivement, vous y trouverez certainement la solution à votre problème. Sinon rendez-vous dans la Foire aux questions  !

L’animatrice du programme reste également à la disposition des participants pour les aider à identifier les oiseaux observés en envoyant de simples photos à : oiseauxdesjardins@lpo.fr.

posté par Henri Forest
 
mardi 20 octobre 2020
Oiseaux
Les dernières chroniques ornithos trimestrielles sont en ligne

Les dernières chroniques ornithos parues dans le LPO Infos sont en ligne. Retrouvez toute l'actu ornitho des derniers mois détaillée et commentée par saison dans la rubrique "synthèses et publication", en bas du bandeau de gauche.

posté par Julien Présent
 
mercredi 7 octobre 2020
Oiseaux
Bilan 2020 des nicheurs rares en Indre-et-Loire

Suivi et bilan 2020 des nicheurs rares en Indre-et-Loire

Un nouveau cap est franchi sur le site avec plus de 117.000 données collectées cette année alors sue nous ne sommes qu'au mois de septembre. Au rythme de saisie actuel, nous devrions ainsi dépasser le record annuel de 2018 et franchir dès l’an prochain la barre du MILLION de données sur votre portail favori. Un grand Merci à tous !

La rentrée est aussi l’occasion de vous livrer en exclusivité un premier bilan des nicheurs rares de Touraine :

Effectifs récapitulatifs :

Espèce

Nombre de couples

Succès reproducteur

(Nombre de jeunes à l'envol)

Cigogne noire

1 couple suivi

1 nichée (3 jeunes)

Balbuzard pêcheur

7 couples suivis

6 jeunes à l'envol sur 5 nichées

Circaète Jean-le-Blanc

1 couple suivi

1 jeune à l’envol

Blongios nain

> 2 couples suivis

1 nichée (2 jeunes)

Crabier chevelu

-

-

Chevalier guignette

2

2 nichées (2 jeunes)

 

Commentaires :

  • Cigogne noire : Le couple suivi par le Groupe Régional Cigogne Noire (GRCN) est toujours présent sur le même nid, désormais d’une épaisseur d’environ 1 mètre. L’envol des 2 premiers jeunes est évalué fin juillet avec une fréquentation du troisième jeune constatée sur le nid au moins jusqu’au 2 août. Ailleurs, plusieurs observations réalisées autour de la Chapelle-Blanche-Saint-Martin font penser que ce secteur historique de nidification situé à proximité de l’Etang du Louroux est encore aujourd’hui fonctionnel.
  • Balbuzard pêcheur : 6 aires ont été suivies ou découvertes en 2020 : 2 en forêt domaniale de Chinon (2 jeunes à l’envol sur un nid historique et 1 jeune sur un second nid connu) et 4 dans le croissant boisé du Nord-ouest (1 jeune à l’envol sur un nid découvert en 2018, 2 jeunes sur 2 nouvelles aires découvertes en 2020 et 1 échec en cours de reproduction sur un nid connu). Un septième site en forêt domaniale de Chinon abritant un couple nicheur semble toujours occupé sans toutefois dévoiler cette année de preuve certaine de reproduction. 5 de ces aires reposent sur un support naturel et 1 sur un support artificiel. Ce sont au final au moins 6 jeunes à l'envol en 2020 pour 5 couples, contre 4 jeunes l’an dernier pour 2 couples avec succès.
  • Circaète Jean-le-Blanc : La surveillance 2020 se résume au suivi d’un couple reproducteur localisé dans le Richelais occupant l’aire de 2019, menant à bien l'envol d'un jeune à la mi-août. Ce couple découvert nicheur en 2017 offre ainsi son 3ème cas de reproduction attesté en 4 ans de surveillance par la LPO, soit un très bon taux de réussite. D’autres sites sont toujours fréquentés de manière régulière par des individus adultes en pleine période de reproduction sur les ZPS de Champeigne et de Rillé, au sein du territoire du PNR Loire-Anjou-Touraine et du Lochois, pour ne citer que les principaux territoires.
  • Blongios nain : 2 zones humides du département ont été cette année le théâtre de nombreuses observations : le Lac de Rillé et l’Étang d’Assay, tout récemment classé en Espace Naturel Sensible (ENS). Au Lac de Rillé, un couple nicheur a produit cette année au moins 2 jeunes observés fin juin et début août. Il s’agit du second cas de reproduction consécutif documenté sur ce site. D’autre part et en dépit de nombreuses observations cumulées de plusieurs individus en période de reproduction, aucune preuve de reproduction ne sera collectée à l’Étang d’Assay, où le Blongios avait déjà été renseigné comme nicheur probable en 2017. Notons en marge la présence de l’espèce sur l’Étang du Fau à Manthelan fin juin.
  • Crabier chevelu : Après 3 cas de reproduction avérés en 2016, 2017 et 2019 sur l’agglomération tourangelle, 2020 nous enseigne (et nous rappelle) que l’équilibre d’une héronnière demeure fragile, et que la présence de cette espèce méridionale visiblement acclimatée à notre latitude se soumet toujours aux lois de l’imprévisibilité.
  • Chevalier guignette : La reproduction de ce limicole discret est constatée sous le pont de la voie de chemin de fer de Montlouis-sur-Loire, site traditionnellement occupé, avec  des poussins observés sur deux piles différentes le 31 mai soit au moins deux nichées distinctes. Les autres sites de reproduction récente, situés à Amboise, n’ont pas été visités.

Ont (fortement) contribué aux suivis et découvertes : Jean-Frédéric et Renaud Baeta (GRCN), Pierre Cabard, Jean-Michel Feuillet, Benjamin Griard, Manon Leduc, Sonia Lhermelin, Julien Présent, Pierre Réveillaud et Jean-Michel Thibault. 

Merci à eux !

Illustration : Blongios nain © Jean-Michel Thibault

posté par Pierre Réveillaud
 
jeudi 4 juin 2020
Oiseaux
Résultats du comptage national des oiseaux des jardins des 30 et 31 mai

Le traditionnel comptage printanier des oiseaux des jardins avait lieu cette année les 30 et 31 mai. Il a connu une hausse de 25 % du nombre de participations par rapport à 2019 grâce sans doute aux nouveaux inscrits qui ont fait la connaissance de Faune-Touraine pendant le confinement lors de l'opération "Confinés mais aux aguets".

Ce sont ainsi 79 jardins au total qui ont participé à l'opération, rassemblant 793 données de 78 espèces différentes.

Le trio de tête reste identique à celui de 2019, avec le merle noir en premier (64 données), mais cette fois le moineau en deuxième (61 données), tandis que le pigeon ramier passe troisième (57 données). La plupart des espèces sont en hausse, ce qui est logique puisqu'il y a une augmentation du volume global de données, mais pour certaines la hausse est nettement supérieure à une simple augmentation proportionnelle, comme chez le moineau domestique (+ 35 %), la pie bavarde (+ 65 %), ou l'hirondelle rustique ( + 68 %), sans qu'il n'y ait d'explication satisfaisante à ces tendances.

Une seule espèce est en baisse significative: le verdier d'Europe, qui est en diminution de 27 %, ce qui corrobore pleinement les tendances récentes observées sur ce fringille, qui le donnent en fort déclin.

Merci à tous les participants à cette opération et rendez-vous en janvier 2021 pour le prochain comptage national des oiseaux des jardins.

 

Photo: Verdier d'Europe © Alain Lorieux

posté par Julien Présent
 
vendredi 20 mars 2020
Confinés, mais aux aguets !

Le contexte de confinement nous oblige à limiter nos déplacements au plus strict nécessaire, alors que le printemps prend son éveil. Face à cette situation digne d'une tragédie grecque, et afin de s'aérer l'esprit dans ce contexte sanitaire et humain très grave et pesant, nous vous proposons de transformer ce séjour de détention provisoire en observatoire collectif de la faune sauvage.

Grace au ciel, celui-ci nous offre quelques réjouissances bienvenues, du moment que l'on prend la peine de le scruter attentivement. Combien d’espèces originaires de contrées lointaines allez-vous pouvoir observer de chez vous, en passage , ou encore en halte?

Actuellement, des millions de migrateurs transitent en ce moment au-dessus de nos têtes. Il suffit de lever les yeux pour faire de superbes observations. C’est aussi l’occasion de dresser l’inventaire de tous les oiseaux nicheurs visibles de votre jardin!

Un premier défi: l'inventaire complet des oiseaux de chez vous

Ce premier défi n’est pas très compliqué et peut être effectué tous les jours. Il s'agit de faire, le plus fréquemment et régulièrement possible, une liste complète — d'une manière générale, pour vos saisies dans Faune-Touraine, privilégiez toujours les listes complètes — de tous les oiseaux que vous observez de chez vous sous forme de :

  • de formulaires Oiseaux des jardins, et dans ce cas pas besoin de code. Si votre inventaire est complet, il est possible de l'indiquer en éditant une donnée du relevé, puis en faisant « Modifier formulaire » et enfin en cliquant sur « Toutes les espèces vues ont été signalées ».
  • de listes de 5 minutes, intégrant le programme EPOC. Dans ce cas merci d'inscrire « EPOC » en commentaire de la liste et de bien sélectionner le code étude « [Acasa] Confinés mais aux aguets » ; vous pouvez faire autant d'EPOC que vous voulez.
  • de listes complètes plus longues, idéalement de 20 minutes au maximum, avec là encore la sélection du code étude « [Acasa] Confinés mais aux aguets ».

À partir de ces informations, nous calculerons combien d'espèces d'oiseaux peuvent être inventoriées en France, durant la période de confinement, sans quitter nos domiciles ? Quel sera le maximum en une seule journée ? Combien de données et de listes auront été collectées ? Où est le meilleur spot d'observation ? Il ne fait aucun doute que toutes ces informations amélioreront par ailleurs notre connaissance du calendrier de migration et de reproduction de nombreuses espèces.

Ce programme étant par ailleurs européen, nous pourrons comparer nos résultats avec les pays voisins.

Comment trouver les codes études?

Sur Faune-Touraine, il est demandé sur la première page, avant de lister les espèces :

http://files.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/NEws/Web.JPG

Sur NaturaList le code étude est demandé à la fin du relevé.

http://files.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/NEws/NaturaList.jpg

Pour savoir comment faire des listes complètes:

Remarque: Merci de nous contacter si vous souhaitez qu'un lieu-dit soit créé sur votre lieu de résidence. Nous essaierons, dans la mesure du possible, de répondre à vos sollicitations.

Légende de l'image : Pouillot fitis. © P. Réveillaud

posté par Pierre Réveillaud
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 98

Ligue pour la Protection des Oiseaux Touraine - 148, rue Louis Blot - 37540 Saint-Cyr-sur-Loire - 02 47 51 81 84 - touraine@lpo.fr
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2021