www.faune-touraine.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
 
Les partenaires
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Données et analyses
       - 
Alouette lulu 16-20
       - 
Busard cendré 11-20
       - 
Chevêche d'Athéna 16-20
       - 
Effraie des clochers 16-20
       - 
Circaète Jean-le-Blanc 15-20
       - 
Cochevis huppé 16-20
       - 
Pie-grièche écorcheur 12-20
       - 
Fauvette pitchou 13-20
       - 
Cisticole des joncs 13-20
       - 
Moineau friquet 11-18
       - 
Moineau friquet 17-20
       - 
Rougequeue à front blanc 15-20
       - 
Ecureuil roux 12-20
       - 
Hérisson d'Europe 2020
       - 
Rainette verte 12-20
 - 
Les galeries
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Aide
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles et des codes atlas
    - 
Foire aux questions
  Statistiques d'utilisation
Atlas faune en Indre-et-Loire
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs
 - 
La faune de votre commune
 - 
Cartes de présence faunistique
Mode d'emploi
 - 
Débuter avec Faune Touraine
 - 
Guide d'attribution des codes atlas
Autres sites Visionature
 - 
Faune France
 - 
Sites régionaux voisins
 - 
Oiseaux des jardins
Synthèses et publications
 - 
Synthèses ornithologiques trimestrielles
 - 
Dates d'arrivée et de départ des migrateurs
 - 
Le P'tit Grav'
 - 
Le Comité d'Homologation Régional du Centre (CHR Centre)
Règles à respecter
 - 
Code de conduite
 - 
Code de déontologie
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
 
Nbre/page :
nbre : 89
 
jeudi 4 juin 2020
Oiseaux
Résultats du comptage national des oiseaux des jardins des 30 et 31 mai

Le traditionnel comptage printanier des oiseaux des jardins avait lieu cette année les 30 et 31 mai. Il a connu une hausse de 25 % du nombre de participations par rapport à 2019 grâce sans doute aux nouveaux inscrits qui ont fait la connaissance de Faune-Touraine pendant le confinement lors de l'opération "Confinés mais aux aguets".

Ce sont ainsi 79 jardins au total qui ont participé à l'opération, rassemblant 793 données de 78 espèces différentes.

Le trio de tête reste identique à celui de 2019, avec le merle noir en premier (64 données), mais cette fois le moineau en deuxième (61 données), tandis que le pigeon ramier passe troisième (57 données). La plupart des espèces sont en hausse, ce qui est logique puisqu'il y a une augmentation du volume global de données, mais pour certaines la hausse est nettement supérieure à une simple augmentation proportionnelle, comme chez le moineau domestique (+ 35 %), la pie bavarde (+ 65 %), ou l'hirondelle rustique ( + 68 %), sans qu'il n'y ait d'explication satisfaisante à ces tendances.

Une seule espèce est en baisse significative: le verdier d'Europe, qui est en diminution de 27 %, ce qui corrobore pleinement les tendances récentes observées sur ce fringille, qui le donnent en fort déclin.

Merci à tous les participants à cette opération et rendez-vous en janvier 2021 pour le prochain comptage national des oiseaux des jardins.

 

Photo: Verdier d'Europe © Alain Lorieux

posté par Julien Présent
 
vendredi 20 mars 2020
Confinés, mais aux aguets !

Le contexte de confinement nous oblige à limiter nos déplacements au plus strict nécessaire, alors que le printemps prend son éveil. Face à cette situation digne d'une tragédie grecque, et afin de s'aérer l'esprit dans ce contexte sanitaire et humain très grave et pesant, nous vous proposons de transformer ce séjour de détention provisoire en observatoire collectif de la faune sauvage.

Grace au ciel, celui-ci nous offre quelques réjouissances bienvenues, du moment que l'on prend la peine de le scruter attentivement. Combien d’espèces originaires de contrées lointaines allez-vous pouvoir observer de chez vous, en passage , ou encore en halte?

Actuellement, des millions de migrateurs transitent en ce moment au-dessus de nos têtes. Il suffit de lever les yeux pour faire de superbes observations. C’est aussi l’occasion de dresser l’inventaire de tous les oiseaux nicheurs visibles de votre jardin!

Un premier défi: l'inventaire complet des oiseaux de chez vous

Ce premier défi n’est pas très compliqué et peut être effectué tous les jours. Il s'agit de faire, le plus fréquemment et régulièrement possible, une liste complète — d'une manière générale, pour vos saisies dans Faune-Touraine, privilégiez toujours les listes complètes — de tous les oiseaux que vous observez de chez vous sous forme de :

  • de formulaires Oiseaux des jardins, et dans ce cas pas besoin de code. Si votre inventaire est complet, il est possible de l'indiquer en éditant une donnée du relevé, puis en faisant « Modifier formulaire » et enfin en cliquant sur « Toutes les espèces vues ont été signalées ».
  • de listes de 5 minutes, intégrant le programme EPOC. Dans ce cas merci d'inscrire « EPOC » en commentaire de la liste et de bien sélectionner le code étude « [Acasa] Confinés mais aux aguets » ; vous pouvez faire autant d'EPOC que vous voulez.
  • de listes complètes plus longues, idéalement de 20 minutes au maximum, avec là encore la sélection du code étude « [Acasa] Confinés mais aux aguets ».

À partir de ces informations, nous calculerons combien d'espèces d'oiseaux peuvent être inventoriées en France, durant la période de confinement, sans quitter nos domiciles ? Quel sera le maximum en une seule journée ? Combien de données et de listes auront été collectées ? Où est le meilleur spot d'observation ? Il ne fait aucun doute que toutes ces informations amélioreront par ailleurs notre connaissance du calendrier de migration et de reproduction de nombreuses espèces.

Ce programme étant par ailleurs européen, nous pourrons comparer nos résultats avec les pays voisins.

Comment trouver les codes études?

Sur Faune-Touraine, il est demandé sur la première page, avant de lister les espèces :

http://files.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/NEws/Web.JPG

Sur NaturaList le code étude est demandé à la fin du relevé.

http://files.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/NEws/NaturaList.jpg

Pour savoir comment faire des listes complètes:

Remarque: Merci de nous contacter si vous souhaitez qu'un lieu-dit soit créé sur votre lieu de résidence. Nous essaierons, dans la mesure du possible, de répondre à vos sollicitations.

Légende de l'image : Pouillot fitis. © P. Réveillaud

posté par Pierre Réveillaud
 
mercredi 12 février 2020
Le P'tit Grav' vol. 12 est sorti !

Le 12ème numéro du P'tit Grav' vient de sortir de sa coquille après avoir été couvé longuement et amoureusement par ses auteurs. Pour la première fois, il est mis en ligne en accès libre et gratuit pour tous en cliquant sur ce lien

Cependant, pour ceux qui ont besoin de le toucher, de le sentir ou bien de souligner leurs observations au marqueur indélébile, il reste possible d'en commander un exemplaire papier tout en couleur au tarif inchangé de 10 € + frais de port.

Vous pouvez réserver votre exemplaire dès à présent par téléphone au 02 47 51 81 84 ou par e-mail à touraine@lpo.fr.

Bonne lecture à tous !

posté par Henri Forest
 
mercredi 5 février 2020
Oiseaux
Bilan du comptage hivernal des oiseaux du jardin 2020

A l’occasion de ce nouveau comptage national coordonné par le MNHN et la LPO, vous avez été 190 observateurs à vous mobiliser les 25 et 26 janvier derniers pour nous relayer la fréquentation des oiseaux sur 196 localités (dont 3 jardins hors formulaire) ! Cet événement a permis de collecter 661 observations le samedi et 1 328 le dimanche pour un total historique de 1 989 données sur le week-end, recensant 53 espèces. A ce sujet, vos observations du dimanche ont aussi contribué à atteindre un nouveau record journalier sur le portail !

L’intérêt croissant pour cette enquête s’exprime par une hausse régulière des indicateurs depuis 4 ans (jardins comptés, données collectées). Pour rappel, vous aviez fait remonter 730 données pour plus de 80 localités en 2017.

Classement des espèces les plus abondantes en 2020 :

1/ Moineau domestique : 1 347 oiseaux (jusqu’à 40-50 individus en simultané)

2/ Chardonneret élégant : 687 oiseaux (jusqu’à 36 individus en simultané)

3/ Mésange charbonnière : 685 oiseaux

4/ Mésange bleue : 579 oiseaux

5/ Pinson des arbres : 556 oiseaux (jusqu’à 30 individus en simultané)

Le trophée de l’espèce la plus fréquente dans les jardins revient cette année au rougegorge familier (82,6 % des localités). Le podium est complété par la mésange charbonnière (79 %) et la mésange bleue (76 %).

Le verdier d’Europe, un symbole du déclin de certaines espèces ?

L’observatoire Oiseaux des jardins, par sa périodicité et son protocole, permet de mesurer les évolutions d’abondance et de fréquence des espèces observées chaque hiver dans vos jardins. Cette année, nous vous proposons un focus sur le verdier d’Europe, espèce sans statut particulier et largement répandue, mais pourtant considéré en déclin modéré dans le dernier Atlas des Oiseaux Nicheurs de France Métropolitaine. Evoquant une baisse de 2,6% en moyenne par an, nous pouvons ici observer, avec tous les biais relatifs à cette enquête participative, que la moyenne d’individus a déclinée depuis 3 ans de 50% sur chaque localité où l’espèce est notée présente. Au delà de cette tendance, l'augmentation des données ne se traduit pas non plus par une hausse des effectifs.

2017 : 264 individus sur 29 localités (moyenne = 9,1 ind. / localité)

2018 : 554 individus sur 57 localités (moyenne = 9,7 ind. / localité)

2019 : 425 individus sur 68 localités (moyenne = 6,2 ind. / localité)

2020 : 285 individus sur 58 localités (moyenne = 4,9 ind. / localité)

Une hausse des données qui traduit aussi un hiver assez calme !

Globalement, assez peu d’espèces des pays nordiques ont été relevées sur l’Indre-et-Loire durant le week-end. Citons le cas du tarin des aulnes (4 individus) et du pinson du nord (8 individus). Idem pour des hivernants réguliers ou occasionnels comme le grosbec casse-noyaux (16 oiseaux) ou la mésange noire, avec une petite dizaine d’individus ! Parmi les grives, aucune litorne n’a été notée ! Concluons enfin par le chiffre relativement bas de chardonnerets élégants compte tenu du nombre de localités suivies, témoignant manifestement d’un afflux relativement faible pour cette espèce dans notre département au cours de cet hiver.

 

Rendez-vous en mai prochain dans votre jardin pour le comptage printanier !

 

Illustration : verdier d'Europe ©Alain Bloquet

posté par Pierre Réveillaud
 
samedi 1 février 2020
Une nouvelle année, et 800.000 données !

Depuis la création du portail en 2012, le cap des 800 000 observations naturalistes récoltées a été franchi cette fin de semaine. Ces observations concernent essentiellement des oiseaux mais de nombreux mammifères, insectes, amphibiens et reptiles viennent également enrichir la base de données. 

Un grand merci à l'ensemble des contributeurs pour le partage de vos découvertes quotidiennes de terrain, l'intégration de vos anciennes observations, la saisie de données d'archives ou encore la participation aux enquêtes en vue de l'amélioration des connaissances dans le département. Ces données constituent de précieuses informations pour la prise en compte de la biodiversité, notamment dans les projets d'aménagement du territoire, et aussi pour notre simple intérêt et curiosité de naturaliste.

Nous comptons sur vous pour continuer à transmettre vos observations et ainsi enrichir les connaissances en Touraine !

 

Prochain rendez-vous et objectif : le million de données pour les 10 ans de Faune-Touraine !

 

Illustration : rémiz penduline ©Axelle Le Bras

posté par Pierre Réveillaud
 
mercredi 15 janvier 2020
Oiseaux
Samedi 25 et dimanche 26 janvier : Tous au jardin pour compter les oiseaux !

La LPO et le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) vous invitent à participer au comptage national annuel des oiseaux des jardins.

Pour en savoir plus sur l’affluence des oiseaux aux mangeoires et sur tout ce qu’il se passe dans votre jardin durant l’hiver, vous êtes invités à participer à cette huitième édition du comptage national. Vous pouvez y participer que vous habitiez en ville ou en pleine campagne, sur un petit balcon ou dans un grand jardin, tout seul ou en famille. Il n’est pas nécessaire d’être un expert, il suffit d’avoir un peu de temps, d’aimer regarder ce qu’il se passe dans son jardin et de savoir compter. Facile !

Comment participer ?


1- Choisir un jour de comptage : le samedi 26 ou le dimanche 27 janvier et un créneau d’1h, idéalement en fin de matinée, lorsque les températures sont un peu plus chaudes.


2- Trouver un lieu d’observation, un jardin ou un balcon, à la ville ou en campagne. Un parc public peut également servir de lieu d’observation.


3- Compter et noter durant 1 heure tous les oiseaux qui visitent le jardin. Pour les reconnaitre plus facilement  vous pouvez vous aidez de la fiche de comptage des oiseaux des jardins.


4- Saisir les données sur le site de l’Observatoire des oiseaux des jardins www.oiseauxdesjardins.fr aprés y avoir décrit votre lieu d'observation.

Comment ne pas compter 2 fois le même oiseau ?

Cela peut sembler difficile, surtout quand les oiseaux font des allers-retours incessants à la mangeoire. Voici a technique la plus simple pour éviter les doubles comptages : ne notez que le nombre maximal d’oiseaux de la même espèce observés en même temps. Si vous observez successivement 4 mésanges bleues, puis 2 et enfin 1, ne notez que 4 mésanges bleues et non 7 (4+2+1) !

Rendez-vous dans votre jardin les 25 et 26 janvier prochains !

NB. : Pour toute question, vous pouvez consulter le Guide d’aide à la participation. Lisez-le attentivement, vous y trouverez certainement la solution à votre problème. Sinon rendez-vous dans la Foire aux questions  !

L’animatrice du programme reste également à la disposition des participants pour les aider à identifier les oiseaux observés en envoyant de simples photos à : oiseauxdesjardins@lpo.fr.

posté par Henri Forest
 
jeudi 9 janvier 2020
Oiseaux
Bilan 2019 des nicheurs rares en Indre-et-Loire, et meilleurs vœux pour 2020 !

L'équipe Faune-Touraine souhaite à tous les contributeurs une bonne et heureuse année 2020, que nous espérons riche en découvertes et réjouissances naturalistes !

Un nouveau cap a été franchi l'an dernier sur le portail, avec plus de 120.000 données collectées. Merci à tous! Pour tirer un dernier trait sur 2019 et avant d'envisager les futures prospections de cette année, voici un premier bilan des nicheurs rares de Touraine :

Effectifs récapitulatifs :

Espèce

Nombre de couples

Succès reproducteur

(Nombre de jeunes à l'envol)

Cigogne noire

1 couple suivi

1 nichée (3 jeunes)

Balbuzard pêcheur

4 couples suivis

3 nichées (1 et 3 jeunes à l'envol)

dont 1 échec (1 jeune)

Circaète Jean-le-Blanc

1 couple suivi

1 jeune à l’envol

Blongios nain

2 couples découverts

2 nichées (1 et 2 jeunes)

Crabier chevelu

1 couple suivi 1 nichée (4 jeunes)


Commentaires :

  • Cigogne noire : Couple suivi par le Groupe Régional Cigogne Noire toujours présent sur le même site et sur le même nid désormais d’une épaisseur d’environ 1 mètre. Extrême discrétion du nid très protégé par le sous-bois et discrétion des adultes dans leur approche au moment du nourrissage. Envol des jeunes étalé dans la première quinzaine d’août avec des retours épisodiques d’un jeune. Les trois secteurs principaux de gagnage se situaient dans un rayon de moins de 3 km.
  • Balbuzard pêcheur : 5 aires ont été suivies en 2019 : 2 en forêt domaniale de Chinon (1 jeune à l’envol sur un nid historique et 1 abandon de nid ayant connu un succès en 2018) ; 3 dans le croissant boisé du nord-ouest (3 jeunes à l’envol sur un nid découvert en 2018, 1 échec en cours de reproduction sur une nouvelle aire découverte en 2019 et 1 nid non occupé). 4 aires reposent sur un support naturel et 1 sur un support artificiel. Ce sont donc 4 jeunes qui ont été produits en 2019 pour la Touraine pour 2 couples, contre 5 jeunes l’an dernier pour 3 couples.
  • Circaète Jean-le-Blanc : La surveillance 2019 se résume au suivi d’un couple reproducteur localisé dans le Richelais occupant une nouvelle aire, menant à bien l'envol d'un jeune à la mi-août. Ce couple découvert nicheur en 2017 n’avait pas fourni de preuve certaine de reproduction en 2018. De nombreux autres sites sont toujours fréquentés de manière régulière par des individus adultes en pleine période de reproduction, notamment sur les ZPS de Champeigne, Rillé et au sein du territoire du PNR Loire-Anjou-Touraine.
  • Blongios nain : Un couple nicheur a produit cette année au moins 2 jeunes au lac de Rillé début août. Il s’agit du premier cas de reproduction documenté sur ce site, où l’espèce était déjà mentionnée. D’autre part, la découverte fortuite d’un jeune blongios au lac de la Bergeonnerie le 23 août, vu également en train de quémander auprès d'un mâle adulte, suggère fortement qu’un second couple a bien produit une nichée sur ce plan d’eau accueillant déjà une colonie d’ardéidés.
  • Crabier chevelu Présence d'un à deux individus sur le Cher à Tours de début mai à la seconde décade d'août, et dans la colonie du lac de la Bergeonnerie de fin mai à courant juillet. La preuve de reproduction est collectée le 4 août avec l'observation de 4 jeunes en bordure de la héronnière. Il s'agit du troisième cas de reproduction avéré après 2016 et 2017.

Ont contribué aux suivis et découvertes : Jean-Frédéric Baeta (GRCN), Yvon Guenescheau, Jean-Michel Feuillet, Cléo Lachenaud, Julien Présent, Pierre Réveillaud, Jean-Michel Thibault. 

 

Merci à eux !

 

Illustration : Balbuzard pêcheur © Pierre Cabard

posté par Pierre Réveillaud
 
mercredi 18 décembre 2019
Oiseaux
Bilan du comptage des laridés hivernants

Le comptage des mouettes et des goélands en hiver ne peut se faire sérieusement que le soir, lorsque les oiseaux se rassemblent en dortoir. Il est difficile de dénombrer les laridés en même temps que les autres espèces d'oiseaux d'eau à l'occasion du comptage Wetlands car il faut déjà compter les dortoirs de hérons et de cormorans à cette même occasion. De plus, les laridés sont réputés pour effectuer des mouvements migratoires très précoces et un recensement à la mi-décembre permettrait donc d'obtenir une image plus fidèle de l'importance de l'hivernage qu'un comptage à la mi-janvier.

Quelques ornithologues se sont donc concertés pour effectuer un comptage des dortoirs de laridés le samedi 14 décembre 2019, 15 années après la dernière opération de ce genre qui avait été menée en Touraine, en décembre 2004.

En comparaison, les résultats de 2019 sont décevants mais cela cela tient au fait que les goélands présents en journée sur le site d'enfouissement des déchets de Sonzay avaient été dénombrés en 2004, ce qui n'a pas été le cas en 2019. En effet, la majorité de ces oiseaux partent vraisemblablement dormir dans des départements voisins, à plus forte raison cette année où la Loire est haute et n'offre plus aucun banc de sable pour les accueillir.

Dans les faits, 6 sites ont été prospectés dont 4 accueillaient effectivement un dortoir: Le Plan d'eau des Ténières à Saint-Nicolas-de-Bourgueil, l'Étang du Louroux, le Lac des Peupleraies à Saint-Avertin et la Loire à Tours.

Les résultats présentés ci-après comprennent donc le nombre d'oiseaux comptabilisés en 2019 suivis de l'effectif de 2004 entre parenthèses pour comparaison.

Mouette rieuse 12 578 (16 550)

Mouette mélanocéphale 0 (2)

Goéland brun 125 (3 428)

Goéland marin 1 (0)

Goéland leucophée 343 (309)

Goéland argenté 0 (11)

Goéland pontique 0 (1)

Goéland cendré 2 (16)

Total  13 049 (20 327)

Ce comptage devrait être reconduit tous les ans. N'hésitez pas à vous manifester auprès de la LPO pour participer la prochaine fois!

Photo: goélands bruns au Pont Wilson à Tours ©Pierre Cabard

posté par Julien Présent
 
vendredi 6 décembre 2019
Oiseaux
5ème édition du SHOC !

Le Suivi Hivernal des Oiseaux Communs aspire à mieux connaître l’état de santé des populations d’oiseaux communs et leur écologie pendant la période hivernale.

Depuis son lancement en 2014, l’engouement pour le SHOC se confirme. Au cours de l’hiver 2018-19,  267 observateurs ont observés 201.610 oiseaux sur les 306 carrés suivis au niveau national ! Toutefois, cet effort de prospection est à développer en Indre-et-Loire.

Il est désormais possible de calculer les premières tendances. Sur les 87 espèces étudiées, 13 montrent une tendance significative à l’augmentation et 12 au déclin (critères EBCC). Pour 62 espèces, les tendances restent incertaines.  

Ces premiers constats s’accordent avec ceux issus du STOC pour la majorité des espèces. Les deux observatoires montrent un déclin pour le Troglodyte mignon, l’Alouette des champs et le Corbeau freux. De même, l’augmentation des populations nicheuses de Pic épeiche et de Pigeon ramier s’accompagne de tendances hivernales positives. Mais nous n'en sommes qu’au tout début des analyses. Chaque nouvelle campagne de suivi nous permet d’étudier un peu plus finement les dynamiques des populations d’oiseaux communs et leurs comportements, mouvements ou encore leur répartition.

Démarrez votre comptage SHOC

Shoc-k-eurs, Shoc-k-euses, comme chaque année, 2 passages sont à réaliser sur vos carrés (1 en décembre et 1 en janvier) avec un intervalle de 2 semaines minimum. Pour mémoire, il est important de réaliser vos comptages à la même date chaque hiver (+/- 3 jours), entre 8h00 et 13h00 et en l’absence de vent fort et/ou de forte pluie.  

Vous pourrez saisir vos données sur le module SHOC de Faune-France ou de Faune-Touraine.

Vous participez déjà au STOC ? Profitez-en pour vous mettre au SHOC et aller voir ce qu’il se passe sur votre carré en hiver… Bons comptages à tous et toutes !

Pour consulter le bilan 2014-2019, cliquez << ici >>

Pour en savoir plus, cliquez << ici >>

 

Illustration : Pinson du nord © Alain Bloquet

posté par Pierre Réveillaud
 
jeudi 21 novembre 2019
Oiseaux
Les chroniques ornithologiques 2018-2019 sont en ligne

Les dernières chroniques ornithologiques trimestrielles sont disponibles. Elles s'étalent sur la période allant de novembre 2018 à fin août 2019. Retrouvez tous les évènements marquants de ces quelques mois en cliquant sur les liens ci-dessous. Au menu: du rire, des larmes, du suspense et de l'émotion !

Été 2019

Printemps 2019

Hiver 2018-2019

Photo: Fuligule à bec cerclé, Sophie Reverdiau

posté par Julien Présent
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
 
Nbre/page :
nbre : 89

Ligue pour la Protection des Oiseaux Touraine - 148, rue Louis Blot - 37540 Saint-Cyr-sur-Loire - 02 47 51 81 84 - touraine@lpo.fr
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2020